17 novembre 2017

Artiste de la semaine: KEN BOOTHE

L'artiste de la semaine est originaire de Denham Town, un quartier de Kingston en Jamaïque. Il est né  le 22 mars 1948.
A 15 ans, il enregistre déjà pour Duke Reid et le mythique label Treasure Isle et  il n'imagine pas que son nom sera par la suite associé aux révolutions musicales que sont le ska, le rocksteady, puis le reggae. L'artiste de la semaine est: Kenneth George Boothe dit Ken Boothe.
 
Ken Boothe, l'artiste de la semaine est l’un des joyaux les mieux gardés de la musique jamaïcaine. L’intensité pure et puissante de son vibrato l’a hissé au rang de légende vivante du Rocksteady. Au sommet des charts jamaïcains dès les années soixante, Ken Boothe est devenu au fil du temps l’un des artistes les plus enregistrés par le producteur Coxsone Dodd au légendaire Studio One.
La voix Soul de la Jamaïque, Ken Boothe est de retour depuis  le vendredi 10 novembre dernier avec un nouvel album, nommé: Inna De Yard chez Chapter 2 – Wagram Music. Et fort d’une carrière internationale et de collaborations d’exception, Ken Boothe réinterprète ici ses plus belles chansons, enregistrées sur les hauteurs de Kingston.
Sans doute le plus talentueux des chanteurs jamaïcains de sa génération, Ken Boothe possède un catalogue musical varié, allant du ska au rock steady, en passant par le  reggae, qui s'étale sur une période de plus d'un demi-siècle.
Dans les années 1970, Ken Boothe commence à collaborer  avec le célèbre producteur jamaïcain, Lloyd Charmers, une union qui le conduit rapidement au succès international : Le titre Everything I Own entre en tête des charts anglais. Le single qui suit, Crying Over You est également un succès et entre dans le top 10 singles en 1974 au Royaume-Uni.
Depuis, le chanteur est resté à la pointe de la scène musicale jamaicaine.
Ken Boothe a gardé aura soul qui lui vaut le surnom de « Wilson Pickett jamaïcain ». « On le compare aussi à Otis Redding ».Pour anecdote, retenons que sa  mère l’avait baptisé Balam Balam, parce qu’il organisait des marching band avec les gamins du yard (des arrière-cours) de sa cité jardin à Trenchtown. « Ken Boothe prenait des boites de lait qu'il transformait en tambours et menait tous les enfants à la baguette.
Ken Boothe, légende du rocksteady jamaïcain, met ses talents en œuvre dès son adolescence, la dimension de sa voix et la qualité de ses interprétations lui valent un succès très rapide. Né à Kingston en 1948, il débute sa carrière en rencontrant le chanteur Stranger Cole avec lequel il forme le duo Stranger and Ken. Leur collaboration donne naissance à plusieurs singles entre 1963 et 1965 dont l'excellent "Artibella" composé par Ken Boothe et qui restera un titre essentiel de son parcours en solo.
On l’écoute avec ce morceau rare enregistré au début de sa carrière  et qu’il a repris sur son nouvel album: Inna De Yard ''Artibella''
 
1968, tout juste la vingtaine et le voilà plongé dans le monde de Studio One.  Il passe alors sous l'aile du producteur Coxone Dodd qui lui permet de sortir son premier album personnel, Mr Rocksteady. On le compare à Wilson Picket ou Otis Redding, ses influences prennent source dans la soul américaine dont il reprendra plusieurs standards lors de son séjour chez Studio One. Suit alors une longue aventure parsemée d'une vingtaine d'albums, d'un passage chez The Gaylads, de rencontres avec des producteurs tels Keith Hudson ou Leslie Kong, de multiples collaborations et de son nom gravé dans les mythiques compilations Trojan Records.
 
Ken Boothe incarne l’âme de la Jamaïque, une carrière de plus de cinquante ans, une trentaine d’album, des chansons d’amour chantées comme personne, un chanteur de reggae venant du blues et qui aura fait beaucoup de bien à la soul music, une véritable légende qui a collaboré avec les plus grands de l’île, Bob Marley, Peter Tosh, John Holt, Sir Coxone, The Abyssinians ... Le roi des Lovers, Mr. Rocksteady : Ken Boothe !!!
Ken Boothe a été décoré de l’Ordre de la Distinction pour sa contribution à la musique jamaïcaine par le gouvernement jamaïcain en 2003.


 
La voix Soul de la Jamaïque, Ken Boothe est de retour depuis  le vendredi 10 novembre dernier avec un nouvel album, nommé: Inna De Yard chez Chapter 2 – Wagram Music. Et fort d’une carrière internationale et de collaborations d’exception, Ken Boothe réinterprète ici ses plus belles chansons, enregistrées sur les hauteurs de Kingston.
Ken Boothe, un chanteur qui aura su se réinventer au fil des évolutions du reggae, qu’il soit Lovers, Rocksteady, ou encore Roots.